Ce qu’il faut savoir sur les balades à dos d’éléphants en Thaïlande

Avant tout, vous devez savoir que de monter sur le dos d’un éléphant contribue au fait que des milliers sont exploités chaque jour dans ce pays.  

En effet, vous n’êtes pas à Disney ou dans un joli film pour enfant. Dans la vrai vie, un animal sauvage reste un animal sauvage et donc imprévisible et dangereux ! Ne pensez pas une seule seconde qu’un éléphant vous promène sur son dos, parce qu’il aime çà ou bien par amour de son cornac (« maitre »). Tout comme ce tigre qui veut bien être pris en photo avec vous parce qu’il est élevé par des bouddhistes et qu’une relation mystique c’est installée entre lui et les humains… STOOOOP !

( Ps: le tigre est un prédateur, il a donc l’instinct d’attaquer, beaucoup plus dur pour son maitre de l’élever en le battant et beaucoup plus dangereux pour vous aussi. Vous êtes donc pris en photo avec un animal shooté 24h/24 au Xanax et au Valium ( trop cool la petite photo souvenir ;) )

elephant thailande

Quelques exemples sur l’éléphant en milieu naturel et l’éléphant exploité en Thaïlande :

  • L’éléphant en milieu naturel parcours environs 25 à 70 km par jour.

    Ici, il attend gentiment attaché à une barrière, qu’un touriste veuille bien lui faire grimpette.

  • C’est aussi un des animaux les plus intelligents de cette planète, son cerveau à donc besoin d’être stimulé tous les jours pour son bien être (recherche de nourriture, interactions avec ses congénères…).

    Ici l’éléphant n’a aucune stimulation, les journées sont les mêmes, les promenades ne changent pas…  Ce qui nous donne un animal extrêmement mal dans sa peau et donc stéréotypé (vous savez quand un animal fait rire le public en se balançant de gauche à droite ou d’avant en arrière…).

  • Leur structure hiérarchique est très importante et l’attachement envers les un et les autres une nécessité.

    Ici l’éléphant vit seul, sauf pour l’accouplement ( faut bien des petits pour continuer le business ) ou l’on séparera le petit de sa mère très jeune pour le « dresser ».

Et c’est là que la dure vie de l’éléphant commence. Comment faire pour qu’un animal sauvage de 5 tonnes ne se rebelle pas et pouvoir vivre du tourisme de masse avec eux ?

Et bien, on lui fait oublier que c’est un éléphant, cela a même un nom en Thaïlande: le rituel du phajaan. On le brise physiquement et mentalement dès son plus jeune age. On va jusqu’à leur casser des membres, les étouffer, les rouer de coup jusqu’au sang... Et continuer à leur rappeler toute leur vie qui est le patron  grâce au bullhook (sorte de pique/marteau) situé très souvent vers leurs oreilles (endroit sensible) lors des ballades.

elephant thailande

L’alternative pour être en contact avec les éléphants

Elephant nature park

C’est un centre de refuge et de sauvetage pour les éléphants, situé dans la province de Chiang Mai (nord de la Thaïlande). C’est à dire qu’ils parcourent la Thaïlande et d’autres pays comme la Birmanie pour venir récupérer (de grès ou de force) des éléphants mal traités ou en mauvais états pour les ramener dans ce sanctuaire, les soigner et leur réapprendre à être des éléphants. Et bonne nouvelle, vous pouvez y faire une visite d’une journée ou bien du bénévolat !

Mon avis

Au début, j’étais réticente sur le fait de payer pour travailler dans un refuge, alors que normalement on me paye pour travailler avec les animaux.

A mon arrivée, j’ai de suite compris que cet argent allait pour le bien être des éléphants mais aussi chiens, chats, buffles… (A croire qu’ils se sont passés le mot, qu’ici on allait prendre soins d’eux), et que sans cet argent ce sanctuaire ne pourrait pas exister !

J’ai passé une semaine au milieu de nul part entourée d’une centaines d’éléphants libres et de personnes vouées corps et âme à la protection des ces animaux, c’était magique!

elephant thailande

Créatrice de l’association

La visite d’une journée

  • Visionnage d’une vidéo pour expliquer l’exploitation des éléphants ( ok prépare des mouchoirs) et pourquoi avoir créé ce sanctuaire.
  • Nourrissage des éléphants avec l’explication de l’histoire de chaque éléphant qui viendra te voir ( ok re prépare un mouchoir).
  • Visite des lieux et du refuge pour chiens et chats ( ok achète une boite de kleenex en fait^^)
  • Visite du sanctuaire, là tu marches dans la nature au milieu d’éléphants sans chaine, sans crochet, sans rien, c’est incroyable (et tu fais moins le malin aussi) !
  • Barbotage avec les éléphants dans une rivière.
  • Nourrissage encore une fois et si tu as un peu de chance un petit éléphanteau viendra te voir.

La journée type d’une semaine de bénévolat

  • La 1ere journée se passera de la même manière que la visite au dessus.
  • Préparer la nourriture le matin.
  • Nettoyage ( les excréments en font partie  ;) )
  • Manutention (création de parc, peinture…)
  • Aide aux soins.
  • Passer du temps avec les éléphants.
  • Balade (à pieds ) avec les éléphants.
  • Nourrissage…

Vous dormirez dans des bungalows, dans le sanctuaire avec d’autres bénévoles, super ambiance garantie ! Et si vous vous demandez en ce qui concerne la nourriture et l’hygiène, ne vous inquiétez pas vous êtes aussi bien traité que les éléphants.

Tarifs

1 journée (repas midi inclue) : 2500 bath soit 72 euros.

1 semaine (nourri, logé) : 12 000 bath soit 348 euros.

Vous pouvez choisir d’autres options (2 jours, 1 nuit par exemple) en allant directement sur leur site Ici

elephant thailande

Conclusion

C’est une somme on est d’accord. En temps qu’animalière je vois de suite si l’endroit ou je suis est une supercherie, ou si les animaux ne sont pas heureux. Ici je n’y ai vu que du positif, de l’espoir et de l’amour, alors si ce n’est que le prix qui te retient je te dirai : fonce ! Ce n’est pas comme un saut à l’élastique où ton argent part par la fenêtre, ici tu contribueras aux sourires d’une centaine d’éléphants et tu auras vécu une expérience et une aventure humaine très enrichissante !

.

12Toi aussi aime cet article