Situé à mi-chemin entre Tours et Angers, le parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine m’a conquise dès mon arrivée. Un immense coup de cœur pour ce petit bout de France qui gagne à être mieux connu. Il faut dire que pour l’amoureuse de nature et d’écologie que je suis, tout est réuni pour vivre un séjour aussi surprenant que dépaysant.

Mais en fait, c’est quoi un parc naturel régional ? 

Tu confonds “parc national” et “parc naturel régional” ? C’est normal ! Surtout si tes cours de 3e commencent à dater. Mais ne t’inquiète pas, je vais tout t’expliquer afin que te reviennent en mémoire les particularités de ces parcs, qui garantissent au long terme la préservation de notre patrimoine. 

 

Tout d’abord, un parc national est, comme son nom l’indique, une propriété de l’État. Il est créé sur décision gouvernementale et est également géré par un établissement public national. A contrario, un parc naturel régional est entièrement géré au niveau local, et ça, ça fait toute la différence. Contrairement aux Parcs nationaux qui sont plus largement centrés sur des logiques de préservation réglementaires. Car qui de mieux que des habitants passionnés de leur région, qui connaissent parfaitement le terrain, pour une gestion consciente du patrimoine ? 

Des acteurs locaux au cœur du patrimoine

En effet, les acteurs locaux tiennent la première place dans la gestion et la préservation des parcs régionaux, qui se réunissent et s’unissent autour de toutes les décisions qui concernent leur lieu de vie. Contrairement aux parcs nationaux où l’intérêt de préservation s’entend surtout d’un point de vue scientifique, et où l’activité humaine est particulièrement contrôlée, on trouve de nombreux villages dans les parcs naturels régionaux.

En France, on compte pas moins de 56 parcs naturels régionaux. Ce sont des territoires habités qui ont pour objectif primordial de valoriser ou protéger le patrimoine, qu’il soit naturel, paysager ou culturel, dans le respect de l’environnement. Dans cette même démarche, le but est également d’assurer le développement durable du territoire au niveau économique et social. Parmi les outils dont disposent les Parcs, le plus emblématique est la marque Valeurs Parc naturel régional qui traduit l’engagement mutuel des entreprises et du Parc autour de ses 3 valeurs : ancrage territorial, respect de l’environnement et des patrimoines et dimension humaine. En plus de l’engagement personnel de chacun des 70 bénéficiaires de la marque « Valeurs Parc » qu’ils soient hébergeurs, restaurateurs, prestataires touristiques ou artisans sur le Parc Loire Anjou Touraine, j’ai ressenti une volonté de partage et de solidarité visant à porter plus fortement ensemble les valeurs de la marque.

Ne doutez jamais qu’un petit groupe de citoyens engagés et réfléchis puisse changer le monde. En réalité, c’est toujours ce qui s’est passé. MARGARET MEAD Anthropologue américaine

 

Le Parc Naturel Régional de Loire-Anjou-Tourraine

Des concertations, un but

Vous l’aurez compris, les parcs sont issus d’une volonté locale. Après validation par décret du Premier ministre, des hommes et femmes engagés s’unissent pour créer la charte qui viendra soutenir leur projet de développement du territoire. C’est en se concertant, et non pas en réglementant que les projets évoluent et aboutissent. En fait, les parcs naturels régionaux sont en expérimentation permanente, et c’est ce qui fait toute la force de leur potentiel de développement et d’innovation. 

En effet, l’objectif des parcs n’est pas la préservation à tout prix, mais la recherche d’harmonie entre les besoins d’aménagement, la place de l’énergie renouvelable, l’éducation à la nature, la promotion touristique et encore bien des enjeux du quotidien, en constante évolution. 

Les actions d’un Parc naturel régional sont arrêtées et mises en œuvre par son organisme de gestion, en référence à la charte. Cet organisme de gestion est de droit un syndicat mixte

regroupant les régions et communes ayant signé cette même charte. 

Maintenant que c’est un peu plus clair, revenons à notre visite du parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine !

 

Le Parc Naturel Régional de Loire-Anjou-Tourraine

Une entité écologique unique : la Loire

Le parc naturel régional de L-A-T en quelques chiffres c’est : 

  • 116 communes
  • près de 300 000 hectares
  • 205 485 gens sympas
  • l’union de 2 régions : le Centre-Val de Loire et les Pays de la Loire

Mais c’est surtout un fleuve (le plus long de France), et je suis sûre que vous l’aurez deviné puisqu’il s’agit de : La Loire. Le dernier fleuve sauvage de l’hexagone méritait bien qu’on lui consacre toute notre attention, et c’est pourquoi le Val de Loire est désormais inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Berceau naturel de la région, la Loire et ses affluents attirent de nombreux passionnés d’histoire, venus du monde entier. Sur ses rives verdoyantes se dressent fièrement les plus beaux châteaux de France (et de Navarre aussi sans doute). 

Du canoë au Parc Naturel Régional de Loire-Anjou-Touraine

Pour visiter ces lieux d’exception, j’ai voulu être en pleine immersion, pouvoir prendre mon temps et savourer la beauté naturelle de la Loire : le canoë s’est vite imposé comme étant le moyen de locomotion parfait, en plus d’être parfaitement écologique et de nourrir mon besoin d’aventure !

 

  • Étape 1 : Je suis donc partie de Chinon sur la Vienne pour rejoindre Montsoreau, où se trouve la maison du parc (que je vous invite à visiter si vous avez envie de prendre part à la vie du parc naturel de Loire-Anjou-Touraine) . Ces 3 heures d’exploration m’ont permis de rejoindre la plage de la confluence entre la Vienne et la Loire, et face à deux des « Plus beaux villages de France » : Candes-Saint-Martin, considéré comme le joyau de la Touraine, et Montsoreau. 

 

Coup de cœur : les ruelles fleuries de Montsoreau et le point de vue sur son château !

Où dormir : Chambre d’hôtes La Turcanele site tout comme sa propriétaire, respire la sérénité. Une impression de bien-être et de ressourcement vous entoure avec bienveillance dès le portail passé.

 

  • Étape 2 : À nouveau 3 heures d’exploration en canoë sur la Loire, de Montsoreau à Saumur. Sur ce parcours, j’ai été invitée à découvrir les bancs de sable de la Loire, qui sont pour la plupart des aires de protection de biotope (une zone visant à préserver les habitats d’espèces protégées) comme nous l’explique si bien Lucile dans la vidéo. 

 

  • Coup de cœur : les maisons troglodytes à Saumur ! 

Où manger :

1. La Loire gourmande à Turquant 

2. « Le Puy à vins » :  Très engagée pour faire vivre le territoire, Pascale s’investit pour promouvoir une alimentation durable, biologique et locale.

 

 

Le Parc Naturel Régional de Loire-Anjou-Tourraine

 

  • Étape 3 : le parcours de 4h30 entre Saumur et la Ménitré, sans aucun doute la partie la plus riche en faunes et flores de ce bout de la Loire. Qui sait, peut-être auras-tu la chance de voir un castor ou une cigogne ? Ces 22 kilomètres offrent également un splendide panorama sur les îlots du fleuve et les merveilles architecturales du L-A-T, dont la tour de Trèves et le village de Thoureil.

 

Coup de cœur : la faune et la flore, pensez à prendre des jumelles !

Où dormir : Chambre d’hôtes Domaine de Joreau / gîte Belle étoile, Petra est Ambassadrice du Parc : elle se forme régulièrement à la connaissance et préservation de nos patrimoines.

 

  • Étape 4 : Aurélie Duchesne, guide au prieuré de St Rémy la Varenne (sur les traces du castor)

Animée par le goût du partage, ses ambitions sont bien de promouvoir et partager des activités culturelles et pédagogiques pour le plaisir de l’instant, la découverte, le rêve, le bien-être et la rencontre. Tout au long de l’année, l’association vous propose des sorties découvertes réalisées par des animateurs passionnés qui aiment partager leur connaissance et leur expérience dans des domaines aussi variés que l’histoire, l’archéologie, la botanique, le végétal…

 

  • Étape 5 : le clou du spectacle ! À Doué-la-Fontaine à quelques kilomètres de Saumur, ne manquez pas le Mystère des Faluns. Installé au cœur de la roche, nous découvrons de cave en cave la riche histoire du parc régional de Loire-Anjou-Touraine. Aussi passionnant pour les petits que pour les grands : on évolue au rythme des jeux de lumière, films et jeux sonores qui rythment la balade. Un must-to-do !

 

Site web : https://le-mystere-des-faluns.com/

 

Pour conclure, la richesse du parc ne serait pas ce qu’elle est sans tous les acteurs qui contribuent à son rayonnement, sa préservation et sa quête d’harmonie entre activité humaine et développement durable. J’espère que ces quelques mots vous auront donné l’envie de visiter cette région exceptionnelle, ou à défaut, de visiter les parcs régionaux près de chez vous !

 

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article: